Une image machine Outscale (OMI) est un modèle d'instance qui contient au moins un système d'exploitation (operating system - OS) et éventuellement d'autres applications logicielles et d'autres configurations comme des block device mappings.

Les OMI vous permettent de lancer des instances avec une configuration prédéfinie et les applications logicielles dont vous avez besoin, sans avoir à installer ces applications sur toutes les instances que vous lancez pour un même cas d'usage.

Les sujets suivants sont abordés : 

Informations générales

Une OMI est une image machine utilisée comme modèle pour lancer des instances basées sur un volume Block Storage Unit (BSU) comme volume système. Une OMI fournit au moins un système d'exploitation (Linux ou Windows) et peut fournir des applications logicielles ou des copies d'autres volumes BSU.

Les instances Windows nécessitent au moins la génération v3 de processeurs Intel, 2 vCores et 4 Gio de mémoire. Lorsque vous lancez une instance à l'aide d'une OMI Windows, assurez-vous de spécifier un type d'instance (personnalisable ou prédéfini) remplissant ces conditions. Pour en savoir plus, voir Types d'instances.

Une OMI fournit également une configuration pour les attributs de l'instance, tels que DisableApiTermination, que vous pouvez modifier si besoin. Pour en savoir plus, voir Modifier un attribut d'une instance.

Les OMI peuvent être créées soit depuis un snapshot d'un volume, soit depuis une instance :

  • Si vous créez une OMI depuis un snapshot, celui-ci est utilisé pour créer le volume système des instances qui sont lancées .
  • Si vous créez une OMI depuis une instance, un snapshot du volume système est créé pour créer l'OMI, puis pour créer le volume système des instances qui sont lancées. Si d'autres volumes BSU sont attachés à l'instance source, un snapshot de chacun de ces volumes est créé et les instances sont lancées avec une copie de chacun d'entre eux attachée.

- L'enregistrement d'une OMI correspond à la dernière étape de son processus de création :

  • La création d'une OMI depuis un snapshot consiste à enregistrer l'OMI via la méthode API RegisterImage.
  • La création d'une OMI depuis une instance consiste à créer les snapshots depuis l'instance, puis à enregistrer l'OMI. Ces deux actions sont incluses dans la méthode API CreateImage.
  • La suppression d'une OMI consiste à la désenregistrer, puis à la supprimer. Ces deux actions sont incluses dans la méthode DeregisterImage.

- Vous pouvez également ajouter des volumes supplémentaires à une OMI lors de sa création en utilisant le block device mapping. Pour en savoir plus, voir  Définir des block device mappings .

- Vous ne pouvez pas supprimer des snapshots qui sont utilisés par une OMI.

3DS OUTSCALE fournit des OMI officielles publiques, qui sont créées et prises en charge par 3DS OUTSCALE. Les utilisateurs 3DS OUTSCALE peuvent également créer des OMI depuis un de leurs snapshots ou une de leurs instances. Par défaut, ces OMI sont privées. Le propriétaire d'une OMI privée peut la partager avec un ou plusieurs utilisateurs désignés. Ces OMI ne sont pas maintenues par 3DS OUTSCALE.


Deux architectures sont disponibles pour les OMI :

  • Architecture 32 bits (i386)
  • Architecture 64 bits (x86_64)


3DS OUTSCALE fournit uniquement des OMI officielles d'architecture 64 bits, mais vous pouvez créer des OMI avec une architecture 32 bits ou 64 bits.

3DS OUTSCALE garantit que l'environnement logiciel contenu dans les OMI officielles est à jour. Cependant, une fois que vous lancez une instance depuis une de ces OMI, il vous incombe de mettre à jour vos environnements.

Permissions, copies et exports d'OMI vers OSU

Vous pouvez partager vos OMI avec d'autres utilisateurs au sein de la même Région. Ce partage permet à ces utilisateurs de créer une instance depuis l'OMI ou de créer une copie de l'OMI. Vous restez propriétaire de l'OMI partagée. Pour en savoir plus, voir Gérer les permissions pour une OMI.

Vous pouvez également copier une OMI entre des comptes de Régions différentes ou au sein de la même Région. Contrairement à une OMI partagée, la copie d'une OMI est indépendante de l'OMI source : elle possède son propre ID et cycle de vie, et appartient à l'autre compte.

  • Pour copier une OMI entre des comptes de Régions différentes, le propriétaire de l'OMI source doit d'abord exporter l'OMI vers un bucket Object Storage Unit (OSU). L'autre compte doit ensuite l'importer à l'aide de l'URL pré-signée du fichier manifeste de l'OMI.
  • Pour copier une OMI entre des comptes de la même Région, vous pouvez soit utiliser la méthode exportation/importation ci-dessus, soit partager l'OMI avec l'autre compte, qui utilise ensuite la méthode copy-image. Pour en savoir plus, voir  Copier une OMI within the Same Region .
  • Nous vous recommandons fortement d'utiliser des OMI officielles. Les OMI non officielles partagées ou copiées peuvent déjà comporter un mot de passe root ou une clé SSH intégrée. Ces derniers ne sont pas supprimés lorsque vous lancez une nouvelle instance et ajoutez votre keypair. Vous devez vérifier le fichier /root/.ssh/authorized_keys et garder uniquement la dernière entrée, qui correspond à la partie publique de votre keypair.
  • Si vous utilisez une OMI non officielle partagée ou copiée pour Windows, assurez-vous que son créateur a effectué un sysprep sur l'instance source avant de créer l'OMI. Sinon, les instances créées avec cette OMI ne fonctionnent pas correctement et ne sont pas supportées. Pour en savoir plus, voir la documentation Windows Sysprep.
  • Exporter une OMI vers un bucket OSU vous permet également de créer un backup de cette OMI, stocké sur OSU.
  • Copier une OMI vers une autre Région vous permet de créer des instances similaires dans des Régions différentes afin d'améliorer la disponibilité de vos applications.
  • Si vous souhaitez utiliser une OMI dont vous n'êtes pas le propriétaire, nous vous recommandons fortement de créer votre propre copie de l'OMI avant de créer vos instances. Lorsque 3DS OUTSCALE met à jour ses OMI officielles, leur ID est modifié. Quant aux OMI créées par d'autres utilisateurs, leur propriétaire peut les désenregistrer. Si vous utilisez des outils ou des scripts automatisés, votre déploiement peut alors être compromis. Créer votre propre OMI à partir d'une OMI partagée avec vous au préalable permet d'éviter ces risques.



Windows® est une marque déposée de Microsoft Corporation aux Etats-Unis et/ou dans les autres pays.

AWS™ et Amazon Web Services™ sont des marques de commerce d'Amazon Technologies, Inc. ou de ses affiliées aux Etats-Unis et/ou dans les autres pays.

Voir Mentions légales.